samedi 3 décembre 2022

Le soin des choses

Je sors de la lecture de l'entretien de Libération avec Jérôme Denis et j'en profite donc pour prévenir mes camarades librairies que je passe commande auprès d'eux de son ouvrage co-écrit avec David Pontille ! Extrait :
 

mercredi 30 novembre 2022

White riot

Petite projection inspirante mardi 13 décembre, 19h30, 21 rue Maillé !


samedi 26 novembre 2022

A mercredi !

Fermeture exceptionnellement exceptionnelle de l'atelier ce mardi !
A mercredi !

jeudi 24 novembre 2022

Frite et planches

 

Tout est sur le flyer, si ce n'est que la promenade fera autour de 20 km sur route et que s'il pleut on reste sous ma couette.

jeudi 17 novembre 2022

Cyclistes, mobilisez-vous !

 

Manifestation à vélo pour le partage de l'espace public,
samedi 19 novembre, départ 15h du Parc de Jau à Mûrs-Erigné,
étape à 15h30 au Ponts-de-Cé devant la mairie,
arrivée prévue à Angers à 16h30 au Parc du Haras (côté rue Paul Bert).
Organisé par Place au vélo et Cé à vélo.

mercredi 16 novembre 2022

En test

Que ce soit d'un point de vue technique (la viscosité me pose question) ou écologique, je ne sais pas trop quoi penser pour le moment de cette graisse à "base végétale". Je vais la tester et, si elle a un intérêt mécanique, j'approfondirai mes recherches quant à sa composition et la réalité de son impact environnemental.




lundi 14 novembre 2022

Monter sur sa bicyclette

 

Avec ou sans expérience pugilistique, je recommande le livre de Loïc Wacquant, Voyage au pays de boxeurs qui revient sur son immersion dans le club de boxe du Woodlawn Boys Club à Chicago aux alentours de 1990. C'est un beau complément, notamment iconographique, à son incontournable Corps et âmes.

 
Au détour d'une page je tombe sur une expression que je n'ai jamais entendue dans une salle de ce côté de l'Atlantique. Jugez, elle décrit de manière imagée « un adversaire matois, fuyant ou apeuré au point de "monter sur sa bicyclette" et de refuser le combat.». A la décharge de celles et ceux qui "montent sur leur bicyclette" dans un ring je souligne que c'est une posture plus sûre que de monter sur ses grands chevaux au risque de finir au tapis.

dimanche 13 novembre 2022

Les vélos de Doisneau

Vous l'avez compris au vu de mes derniers billets, en ce moment je me plonge dans la photographie. Enfin, je la consomme parce que vous allez encore constater que je ne sais toujours pas prendre une photo correctement. Surtout quand il s'agit de prendre des photos en photo comme c'est le cas ici.
 
Donc, j'ai mis la main sur ce bouquin.
 
 
J'étais un peu dubitatif, dans mon esprit plein de dédain Doisneau c'est un peu la photographie "à la Amélie Poulain". Mais il me fait reconnaître que cet ouvrage compte un paquet de clichés qui claquent. Et même si Doisneau n'était pas un grand cycliste dans l'âme, la bicyclette était un incontournable de son paysage.
Si vous voulez consulter le livre n'hésitez pas à venir me l'emprunter !
 

 Les vélos de Doisneau, V. Vasak, A. Meslem, Glénat.


jeudi 3 novembre 2022

British Culture Archive

Je pose ici au débotté deux photos ramassées sur le compte Instagram de British Culture Archive. Evidemment ma sélection se fait par le petit bout de la lorgnette et le travail de cette association qui documente les évolutions de la société britannique par la photographie est bien plus vaste.

 


Trafalgar Square, Londres, 2022, photo par Christian Cross.

 

Leeds, juin 2018, photo par Paul Crawley.


mardi 1 novembre 2022

La quarantaine déplumée

 
D'ailleurs, le dernier type avec lequel elle était sortie un peu durablement avait eu chaud. La quarantaine déplumée, Thierry gagnait sa vie en réalisant des diagnostics énergétiques et occupait son temps libre entre une famille décomposée, un abonnement Netflix et une amicale de cyclistes avec laquelle il projetait depuis deux ans maintenant une hypothétique ascension du col du Galibier. C'était un garçon calme et prévenant, qui ne payait pas de mine et n'inquiétait personne. Sauf qu'un soir, alors qu'il matait le JT et que Rose était au téléphone, il lui avait dit de la fermer, au motif qu'elle l'empêchait d'entendre ce que racontait Delahousse. Il s'était ensuivi une dispute brouillonne, avec la télé en bruit de fond, et à un moment, Rose avait senti que Thierry n'était plus très loin de lever la main. Elle avait reconnu cette crispation sur son visage, cette laideur des hommes dépassés. C'était toujours la même histoire. On touchait l'orgueil et c'était le poing qui tombait. Finalement, Thierry s'était contenté de foutre le camp en faisant claquer la porte derrière lui.
 
Nicolas Mathieu, Rose Royal, Babel, 2021.

jeudi 27 octobre 2022

Double pensée

Cela ne fait pas longtemps que Caleb et moi cohabitons mais, même s'il est nul en mécanique, je le trouve d'un soutien psychologique fort utile avec les client-e-s chiant-e-s (celles et ceux dont vous ne faites probablement pas partie si vous me lisez).
 
Certes, il a un côté représentant de commerce qui surjoue la jovialité.
 
 
Mais il a aussi une face sombre (bien que claire) moins visible qui raccompagne les pénibles (par exemple celles et ceux qui me font faire des devis pour avoir un diagnostic et la liste des pièces à changer pour me dire en dernier ressort "merci-je vais-pouvoir-le faire-de-mon-côté") vers la sortie avec un petit geste coquin lourd de sous-entendus.
 
 
J'imagine que d'aucun-e-s vont le trouver hypocrite, moi j'apprécie de plus en plus cette espièglerie de bon aloi !

lundi 24 octobre 2022

Grand air

Les vacances d'été n'étant plus qu'un lointain souvenir, mon corps et mon esprit m'intiment de prendre un peu de repos. L'atelier sera donc fermé du vendredi 28 octobre au mardi 8 novembre inclus !

samedi 22 octobre 2022

Reculer pour mieux tomber

Quelques-un-e-s parmi vous me demandent quelles sont les suites du vandalisme commis notamment par un militant fasciste de l'Alvarium, au début du mois de juillet. Outre les quelques milliers d'euros de frais, le procès devait se tenir début octobre. Il a été repoussé une première fois au 22 novembre par le tribunal. 
 
J'apprends ce matin que le procès est repoussé une nouvelle fois au mardi 29 novembre à la demande de l'inculpé. On en reparle en temps et en heure.

jeudi 20 octobre 2022

Recherche d'une solidarité

 
L'origine du film tient dans cet amour que nous avions pour ce pauvre être victime d'une guerre perdue et touché par le chômage, comme des millions d'italiens à l'époque. Nous avons trouvé la forme pour attirer l'attention du monde sur l'absence de solidarité humaine. La bicyclette est un symbole. La recherche passionnée de la bicyclette c'est la recherche d'une solidarité.
 
Vittorio De Sica, à propos de son film Ladri de biciclette.

dimanche 16 octobre 2022

Prendre une correction orthographique

 Je crois que le manque de travail de correction dans la presse commence un peu trop à se voir :

Des "clés à laine" ? S'agit-il d'aiguilles à tricoter ? Quoi qu'il en soit, en mécanique, les clés à 6 pans, dites aussi parfois BTR, pour de la visserie à empreinte creuse sont souvent appelées "clés Allen" du nom d'une marque déposée.

Par contre le petit sous-texte qui évoque nos élu-e-s qui "ont sorti leurs vélos du garage" est très drôle, on imagine bien la poussière qu'il leur aura fallu chasser avant de pouvoir faire illusion pour la photo de propagande.

samedi 15 octobre 2022

Sans trucage (ni clou ni vis) !

C'est une journée comme une autre à l'atelier, mais j'ai demandé à Caleb Ewan de venir me filer un petit coup de main pour que je puisse avancer dans ma compta. N'hésitez pas à passer lui dire bonjour et n'hésitez pas à lui faire remarquer que sa tenue n'est pas très adaptée pour le taf en atelier. J'ai beau le lui répéter il reste stoïque voire mutique.
 


jeudi 13 octobre 2022

Faire le mur

Le jour où j'arrive à dessiner un vélo comme ça, je vous préviens j'arrête la mécanique et je me mets au graffiti.
 


L'ensemble a été peint à Saint-Malo par Patrice Poch, Sbiiim et 303sosntm.


mardi 11 octobre 2022

Sensei

Cet été j'ai fait une overdose d'apprentissage en ligne. Pas pour rien car j'ai reçu la notification suivante ce jour.
 

C'est officiel, j"en suis au niveau "Sensei"et Shimano m'a attribué un titre honorifique de "Maître". Un bref instant, je me suis vu libéré de toutes les basses contraintes terrestres. J'étais enfin au sommet de la pyramide des mécano-as et j'allais enfin pouvoir jouir jusqu'à la fin de mes jours (professionnels) d'un savoir insondable rudement acquis au prix de toutes ces heures qui m'ont rougi les yeux. Fatalitas ! Shimano m'ouvrait aussi les yeux et m'annonçait un peu plus bas dans son message de félicitations qu'au dessus de moi existait la caste des "Hakase" ! Me voilà au sommet de ma pyramide, qui finalement n'est qu'un château de sable, levant les yeux vers le ciel, condamné par amour-propre à "les" rejoindre au prix de 25 formations de plus. Un long malheur distanciel se profile après un bonheur fugace.

vendredi 7 octobre 2022

Congé peu sabbatique

Mise à jour du 11/10/21 : Le procès est repoussé à une date ultérieure.
 
L'atelier est donc ouvert.
 
 
...
 
L'atelier fermera ses portes un peu plus tôt, à 17h, ce samedi, j'ai besoin d'aller m'acheter un costume, des chaussures à bouts pointus et de foncer chez le coiffeur pour me rendre présentable. En effet mardi se tiendra le procès du petit facho en culottes courtes (contrairement à l'histoire du costume et du coiffeur cette assertion est à prendre littéralement et n'est pas une boutade) qui s'est fait pincer avec d'autres cet été après avoir défoncé au marteau la vitrine de notre local. Ce versaillais (au propre comme au figuré) me contraint surtout à fermer l'atelier ce mardi 12 octobre pour aller l'écouter bégayer devant le juge et essayer de diluer sa responsabilité politique dans l'alcool.
 
Toutes les personnes qui gèrent notre cher local sommes sur la même longueur d'ondes, nous ne nous illusionnons guère sur l'issue de ce procès mais nous vous tiendrons bien sûr de son issue quelle qu'elle soit.

mardi 4 octobre 2022

Don

J'ai récolté en don le vélo ci-dessous. Il est à qui voudra se charger de le retaper. Gratos. Il faut changer les pneus et chambres et régler la direction. Pour le reste je ne sais pas ça ne me regarde déjà plus. Je vous attends.



vendredi 30 septembre 2022

A peu près

J'ai un rendez-vous impromptu cet après-midi. Je dois donc fermer l'atelier entre 14 et 16h à peu près !

mercredi 28 septembre 2022

Les blancs en neige

Après les bouchons, on pourrait espérer que les images ci-dessous sont une tentative de monter des blancs en neige avec la force centrifuge d'une roue de vélo. Mais on sort cette fois du registre gastronomique. Il s'agit bel et bien d'un pot de peinture qui s'est ouvert dans le panier. Comme quoi toute les catastrophes ne sont pas sombres.
 
 


vendredi 23 septembre 2022

Pousser le bouchon

Franchement, vous poussez le bouchon un peu loin avec vos bricolages improbables.


dimanche 18 septembre 2022

Dans les orties

 
Cédant à l'insistance sourde d'Anthony, le cousin accepte de l'emmener à "la plage des culs-nus ".

Ils arrivèrent bientôt à l'ancienne voie ferrée et le cousin abandonna son vélo dans les orties. Puis, accroupi sur les rails, il considéra un moment le centre de loisirs Léo-Lagrange, qui se trouvait juste en contrebas du talus SNCF. Le hangar à bateaux était grand ouvert. Il n'y avait pas un chat. Anthony laissa son BMX pour le rejoindre.
— Y a personne, dit le cousin. On va prendre un canoë et on y va.
— T'es sûr ?
On va pas y aller à la nage.
Et le cousin dévala le talus en sautant à travers les ronces et les herbes folles. Anthony suivit. Il avait peur, c'était délicieux.
 
Leurs enfants après eux, Nicolas Mathieu, Actes Sud, 2018.

jeudi 15 septembre 2022

Rien c'est bon !

Une partie de mon entourage me met régulièrement de petits coups de pression pour que je sois plus rigoureux sur une facturation exacte de mon travail. Cette semaine ça prend la forme d'une grille journalière à remplir. Je reconnais que c'est assez explicite.

dimanche 11 septembre 2022

Lutin teint à pas de Milou

Miss Chat est une enquêtrice "à pattes de velours, mais quand elle sort ses griffes, ça déchire". Et puis elle se déplace à vélo...


Miss Chat, L'affaire du lutin teint, J.-L. Fromental et J. Jolivet, Hélium, 2022.

lundi 5 septembre 2022

On peut toujours essayer

Chaque journée d'atelier qui passe me rappelle que l'imagination humaine n'a pas de limites. L'important c'est d'y croire paraît-il.



samedi 3 septembre 2022

Au bout d'une potence

Je n'ai jamais aimé les paniers sur les vélos, c'est de notoriété publique. Mais je n'avais jamais envisagé qu'une personne puisse en monter un de manière à ce que son attache entrave le sélecteur de vitesses. Dans le cas figuré ici, il est même impossible de changer de pignon. Pourtant vu le vieux clou j'ai du mal à croire qu'il soit nécessaire d'installer un limitateur afin d'éviter les grands excès de vitesse.

mercredi 31 août 2022

Avis de recherche

J'ai pris à dessein une pitoyable photo. J'aimerais que vous me preniez à commisération et que vous m'aidiez.

 

Pour remettre en route ce magnifique vélo Early Rider, je cherche désespérément à acheter une roue roue arrière 20 pouces (attention : ETRTO 451) soit à 2 ou 3 vitesses dans le moyeu SRAM, soit monovitesse et à courroie).

Voilà, je rame à trouver cette rareté, aidez-moi  : contact(nosp@m)latetedansleguidon.net

lundi 29 août 2022

Fixie + vélo électrique = liaison dangereuse


 
Cher connard m'était vendu comme une version contemporaine des Liaisons dangereuses. Il se révèle être un roman avec bien moins d'intrigues vicieuses. Certes souvent les personnages apparaissent sous un jour médiocre (c'est sans doute pour ça qu'on s'en sent proche) et parlent cru, mais ils/elles ne cherchent pas à humilier leurs correspondant-e-s épistolaires.

Alors, même le hipster de service qui, à Paris pendant le premier confinement, prête son vélo à une des protagonistes trouve grâce à mes yeux. Pourtant, la cohabitation d'un pignon fixe et d'une VAE est pour moi de l'ordre de la liaison dangereuse, voire contre-nature.
 
Hier, un ami m'a prêté son vélo électrique, lui a pris son fixie. Son projet consiste à sortir tous les jours à vingt heures et se faire applaudir " comme s'il gagnait le Tour de France". En temps normal, tu me propose de faire du vélo, je t'éclate. Mais je n'en peux plus d'être enfermée, je crois que je dirai oui à un footing. J'ai pensé à toi, je me suis dit que peut-être on passerait sous vos fenêtres.
 
Cher Connard, Virginie Despentes, Grasset, 2022.

mardi 23 août 2022

Pénibilité et travaux publics

Histoire de rompre la monotonie du quotidien voici une énigme. Observez la photo récemment prise par mes soins et tentez de trouver la bonne réponse.
Il s'agit :
 
a. De la face cachée de la Lune immortalisée grâce à mon tout nouveau drone spatial.
 
b. D'une roche que j'ai pu observer le week-end passé lors d'un trek dans le désert du Kalahari.
 
c. D'une radiographie du cerveau d'un chroniqueur de C News.
 
d. D'un gros plan sur la crasse accumulée sur le corps du moyeu d'une roue arrière de VTC dont le reste est à l'avenant.
 
 
J'en profite pour vous rappeler que je ne donne pas dans les travaux publics et que la terre est bien mieux à sa place en dehors de l'atelier. En plus d'éviter de ternir ma joie de vivre, un petit coup de chiffon régulier sur votre vélo sera le premier geste d'entretien que vous pourrez lui prodiguer.

samedi 20 août 2022

Peau du chien

Parmi de nombreuses (et fort appréciées) cartes postales j'ai reçu un dessin d'Alex Ratcharge que je partage ici. Le combo peau de banane, chien méchant comme ennemis héréditaires des cyclistes me plaît beaucoup. Merci !



jeudi 11 août 2022

Lignes de fuite

Vous trouverez ici quelques images d'une virée à vélo que j'envisageais depuis longtemps. Je constate que la plupart de mes images ont des lignes de fuite très/trop évidentes. J'imagine que c'est en partie le reflet du paysage géographique sous mes yeux et celui mental juste derrière.

C'est parti pour quelques clichés qui démontrent mon niveau photographique d'éternel grand débutant.


Beaucoup trop de grands bouts droits au programme du jour. Ce qui est simple sur la carte ne l'est pas forcément sur le terrain. Pour une fois j'ai fait abstraction de la forme et je me suis concentré sur mon objectif.
 
En arpentant un bout de voie romaine j'ai pu constater que cette volonté d'aller au plus direct n'était pas une nouveauté.
 
Mais méfiance. Les raccourcis ne mènent pas toujours là où on pense.
 

Des lignes droites à perte de vue et à en perdre la raison.

Heureusement, j'emporte sur moi un ersatz de rondeur. Si les beignets ne sont pas une bonne idée en matière de préparation physique ce sont des outils de motivation éprouvés. On ne peut pas tout avoir.
 

Visible de loin dans le village, je me suis précipité à l'ombre de La Pouplie, objet sujet de ma visite.
 

Ce peuplier noir est vraiment impressionnant et son aspect en dit long sur sa vivacité. Son tronc gigantesque est couvert de squames. 
 
Une partie de son tronc est balafré d'une longue cicatrice, certaines de ses branches charpentières sont ligaturées. Il est entouré de pavillons assez récents. Bref, il a connu moult péripéties dans sa déjà longue existence, et ça se voit, ce qui ajoute au charme qui s'en dégage. Qui plus est il accueille beaucoup de vie dont une ruche d'abeilles sauvages qui se sont installées dans son tronc.


Après une telle rencontre le retour est une fête.

mercredi 10 août 2022

Rob Bremner

Il s'appelle Rob Bremner et c'est sans doute un des photographes qui a l'approche la plus directe et la plus sensible de Liverpool. On sent qu'il est chez lui. Comme souvent j'ai piqué les images sur son instagram mais il a un site internet.
 
Dublin, 1966.
 

Everton, 1987.
 
Liverpool, années 70.
 
Matthew Street Festival, 2004.
 
Liverpool, centre-ville, 2003.


Vauxhall, Liverpool, 1987.