vendredi 31 mai 2013

Merci

Cela peut sembler présomptueux mais j'ai une très (trop) haute conception de mon métier. En plus d'être un tant soit peu efficace, être mécanicien-vélo, c'est affirmer des convictions. Ainsi, je pourrais mettre dans ma poche mes opinions et vendre certaines pièces/ produits que d'une manière simple on peut faire rentrer dans l'appellation générique mais néanmoins justifiée de "merde". Ceux et celles qui cherchent désespérément à me faire commander des paniers de guidon à deux balles le savent. Pour un-e cycliste, l'amour-propre consiste souvent à ne pas mettre pied à terre dans une bosse alors que la marche à pied serait plus rapide et moins éreintante. De même, un bon mécano qui se respecte ne devrait accepter que ses propres limites.

J'ai l'honneur de partager mon local avec une librairie associative : Les Nuits Bleues. Une librairie qui met en avant des auteurs, des maisons d'éditions, des courants de pensée qui œuvrent à une possible émancipation sociale et politique.

Il semblerait que ce mélange des genres ne soit pas du goût de tous. Aussi, ce matin, ai-je eu la désagréable surprise de voir la façade de notre local vandalisée (la deuxième fois en une semaine) : horaires d'ouverture arrachés, enseigne volée, porte "peinte" au rouleau. Jugez par vous-mêmes :


Isolés, ces actes pourraient être assimilés à du simple vandalisme. Simplement, nos voisin-e-s de L'Etincelle (local autogéré), du [Slip] (maison occupée) ainsi que les Restos du Coeur ont eu droit à des joyeusetés de ce genre :

 

Il est inutile je crois de rentrer dans de grandes explications symboliques. Certains évènements de l'histoire ont beau être désormais assez distants dans le temps, ils n'en restent pas moins douloureux. Je ne rentrerai pas dans une longue analyse politique, je constate simplement avec amertume que localement, la mobilisation contre le mariage pour tous a surtout servi à décomplexer l'extrême-droite qui se croit désormais tout permis.

Alors, puisque d'une certaine manière elle m'envoit un message, je me permets humblement de lui répondre :

Merci.

Merci à tou-te-s de vous montrer sous votre jour le plus naturel alors qu'en public vous ne cherchez que la respectabilité la plus obséquieuse. Merci de prouver que la "civilisation" que vous vous targuer de défendre n'est qu'une resucée fasciste et que vous vous contentez de fouiller dans les poubelles de l'histoire. Continuez de vous rêver tel Roland à Ronceveaux, vous n'êtes que les avortons les plus lamentables du capitalisme. Continuez de vous croire inatteignables, de penser que vous ne laissez pas traces de vos forfaits et que vous contrôlez la situation. Les menaces et les intimidations ne prennent pas. Les points sur les "i" viendront en temps et en heure.

Surtout, merci de me permettre d'être (à ma connaissance) le premier atelier vélo qui soit victime de vandalisme fasciste. J'aurais certes préféré qu'on se souvienne de La Tête dans le Guidon parce que le mécano aurait gagné un grand tour ou une classique de printemps. Ou alors, parce que j'aurais inventé un design de cadre absolument révolutionnaire. Mais bon, l'histoire du cyclisme est tellement vaste et accueillante (et salement cosmopolite en plus) que je suis heureux d'y entrer grâce à votre seule bêtise. Un atelier vélo victime d'un attentat fasciste, ça claque quand même !

7 commentaires:

Vicicle a dit…

Il me semble très grève. Les fascistes sont à la fin de la peur et de la lâcheté. Encouragements, cher ami!

Boris a dit…

Associatio-phobiques?

La Tête dans le Guidon a dit…

Merci !

Jordane a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Rémanence a dit…

Les cons, ça osent tout...
et de plus, c'est signé.
Courage !

Aline M a dit…

Terribles ces actes de lâcheté et de vandalisme fasciste...


Désolée d'être un jour venue demander un panier de guidon pour mon vélo, je persiste à penser que c'est vraiment pratique pour la pratique du vélo en ville... Cependant, j'ai bien réfléchi et je vais finalement opter pour des sacoches latérales encore plus pratiques qu'un panier... En revanche pour le look, on repassera !!

Francois Karadek a dit…

Pas grand chose, juste un mot pour exprimez mon soutient 200%!