mercredi 10 juin 2015

Tartuffe

Escroquerie ? Débilité ? Caca dans les yeux ? C'est un peu tout ça en même temps quand le lobby automobile se mêle d'écologie dans cet "article". J'ai quand même cherché longtemps la date de publication, j'ai vraiment cru à un poisson d'avril.

6 commentaires:

Boris a dit…

De plus, le cycliste rejette délibérément des nitrates dans la nature en urinant n'importe où...

(Blague mise à part, se targuer de s'appuyer sur des faits "scientifiques" dans cette article est un on.ne peut plus excellent exemple de sophisme...)

Cyclusvisviva a dit…

"666,6 Wh d’énergie", satané vélo !
"Si notre cycliste puise sa force dans la viande", ils parlent de Merckx là ou pas ?
"L’usage du vélo n’est donc pas plus efficace que l’automobile pour lutter contre le réchauffement climatique. Et c’est pire encore pour la course à pied…", bref, sportifs, restez chez vous à ne manger "exclusivement" que du… tofu et allez l'acheter en voiture.

Kriscox a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Kriscox a dit…

C'est vrai que les automobilistes ne mangent pas de boeuf, ni de poulet.
On croit rêver

La Tête dans le Guidon a dit…

Sans compter le bilan écologique de la fabrication de la voiture et de l'infrastructure et l'urbanisme qui va avec. J'espère que les bagnoles défendues par le journaliste (j'hésite à mettre des guillemets) tiennent mieux la route que son article. Un grand moment de rigolade ce truc !

nope niope a dit…

(avant de me faire assassiner je précise que je passe plus de temps sur une selle que derrière un volant, et que j'ai plein d'autre raisons de ne pas aimer les boitaroues, mais...)

Ok, le monsieur est légèrement de mauvaise foi ... mais pas plus que certains ici ;-)
Le problème est qu'il n'a pas entièrement tort sur le fond.

Reprenons son calcul, avec mes chiffres.
Je pars sur 100W au pédalier, pour tenir un 20 de moyenne, entre le sédentaire pathologique et l'athlète.
La machine humaine doit tourner autour 20% de rendement, de la fourchette au pédalier.
On arrive à 100W * (100km/20km/h) * (100/20) = 2500Wh/100km
Soit 9MJ, ou encore 2200 kcal dans l'assiette.

Ensuite on googlise, on se rend compte que c'est galère pour trouver des chiffres qui inspirent confiance, allez voilà, l'Ademe, on leur fait confiance?
http://www.ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/rac-assiette-bdef.pdf

4 menus réalistes, d'un extreme le steak-frite-fromage : 5000gCO2/900kcal, à l'autre soupe/omelette patate/fruits : 500gCO2/780kcal.

Petite règle de trois :
14gCO2/km pour le végétarien, 122g/km pour le carnivore.

Face aux 80g/km revendiqués d'une boitaroue française moderne et légère...



Un autre moyen de s'en convaincre :
L'eco marathon shell fait avancer un humain et une machine optimisée sur 8000km avec un litre d'essence. Soit 412kJ/100km, ou encore 100kcal/100km.
Une chocolatine, c'est 300 kcal.
Question : Qui se tape le brevet des 200 avec les 2/3 d'une chocolatine ici?
Et ce avec le régime alimentaire de base d'un Indien de la classe moyenne, et en recommançant tous les jours de l'année.

Non le cycliste et son vélo ne sont pas efficaces. Au sens où un ingénieur l'entend.
Un cycliste se maintient en forme, il est moins stressé, créé moins de stress pour ses congénères, occupe moins de place sur les routes, a un engin facile à réparer, dont la fabrication a moins d'impact sur l'environnement, il est sympa, laisse passer les piétons, etc....

Mais un cycliste n'est pas efficace. Bien moins qu'une carrosserie aérodynamique et un moteur thermique.

Par contre il est sobre. Un cycliste ne va pas se mettre à parcourir 15000km/an en plus sous prétexte qu'il a été augmenté de 20%....

Combinez sobriété et efficacité, vous avez les engins de l'écomarathon shell....

Gardez l'efficacité et torchez vous avec la sobriété, vous avez un A380 ou autre 787 => Carnage.

Conclusion de tout ça, la solution ne viendra pas des ingénieurs, qui bossent globalement très bien, mais des citoyens...
... qui vont devoir renoncer à faire 50.000km/an en mangeant du boeuf.

Mais que les 5000km/an soient fait en vélo, ou dans une automobile (très) légère* n'est finalement pas la question.
*(Imaginez le cahier des charge d'une 2cv avec les technos actuelles)