mardi 5 juin 2012

A celui qui ne me lira probablement pas

Cher automobiliste anonyme,

Ce soir, je penses encore à toi. Alors même que la seule chose qui me reste de toi est une petite trace de ton crachat sur mon vélo. Je voudrais tant te revoir pour te poser quelques questions :

Pourquoi, alors que la rue est bouchée par un de tes confrères automobilistes mal garé, est-ce sur mon vélo sagement attaché de l'autre côté de la chaussé, que tu glaviotes pour exprimer ta colère ?

Est-ce par lâcheté, parce que le vélo n'allait pas te répondre comme aurait pu le faire ton collègue ? Est-ce dû à un problème psychomoteur qui te fait confondre droite et gauche ? Es-tu atteint d'une espèce de syndrome de La Tourette salivaire ? Te sens-tu persécuté par les cyclistes ? Es-tu guidé par des voix ? Ton véhicule avait-il pris le contrôle de ton cerveau ?

D'ailleurs, as-tu un cerveau ?





2 commentaires:

Rita a dit…

Sans compter qu'on a pris sa plaque d'immatriculation à ce gros nase !!!
Vengeance...
on crachera sur tes roues à toi aussi et tu es as 4 !!!
niarfffff niarffff niarffff !!

La Tête dans le Guidon a dit…

;-)