lundi 20 août 2018

Nul n'est censé ignorer la boire


L'hiver, lorsqu'elle est grosse, la Loire charrie un paquet de sédiments. L'été, son visage plus amène attire des badauds qui charrient parfois des monceaux de bêtise. J'en ai pêché une belle ce week-end. Elle présente l'apparence d'une construction logique mais je n'ai pas compris le lien de cause à effet.

Deux personnes devisent en terrasse d'une guinguette. Le repas semble avoir été copieux et arrosés. Le rouge est aux joues parce qu'en quantité dans le gosier. Un groupe de cyclistes passe en contrebas. C'est alors que j'entends :

-Ben oui, c'est l'itinéraire de "La Loire à vélo", alors c'est pour ça qu'il y a plein de camping-cars !

J'en suis resté bouche bée. La personne à qui s'adressait cette affirmation elle aussi mais pour s'enfiler un autre ballon de rouge.

2 commentaires:

ÈRÈLLE a dit…

Relents de tour de France velo=camping cars

Guillaume Boudin a dit…

Haha! Logique...