jeudi 28 avril 2016

Tombé dans le panneau

Lorsqu'il s'agit d'évoquer l'actuelle politique cyclable locale, j'ai un avis assez tranché : il n'y a pas de politique cyclable à Angers. La réfection de la Place du Lycée qui touche à sa fin donne un nouvel exemple du désintérêt à l'égard du vélo et surtout des cyclistes.

Lundi soir, j'ai pris quelques photos de la place en question :
Pas un support n'a été prévu pour garer un vélo ! Pire, avant les travaux, la place était dotée le long du lycée (troisième photo) d'un parking à vélos d'une quarantaine de place. Son équipement était indubitablement désuet mais il avait le mérite d'exister. Tout comme existaient quelques places de l'autre côté de la rue (quatrième photo)...

J'ai cru avoir la berlue. Alors, je me suis approché du panneau d'information. Celui-ci cherchait à me faire tomber dedans, m'aguichant à l'aide de mots qui font vibrer la corde sensible des urbain-e-s: "arbres", "piétonniers", "mobilier urbain neuf". Mais de mention du vélo, point.

Même l'habituel dessin futuriste et aspetisé était quasi vierge de traces cyclistes ! Il donnait à voir une profusion d'arbres déjà centenaires, un troupeau de voitures d'échelles et perspectives douteuses, beaucoup de piéton-ne-s qui ne sont que l'ombre d'eux/elles-mêmes, et peut-être un-e cycliste perdu-e dans le trafic. Par contre, pas un emplacement pour garer sa monture !

Il faut s'y résoudre, les cyclistes ont été oublié-e-s lors de la rénovation de la Place du Lycée ! A bien réfléchir je crois que nous n'avons pas été oublié-e-s. Les divers acteurs/rices de cette belle opération n'ont sans doute même pas conscience de notre existence.

En tous cas, au nom de toute l'industrie automobile, je tiens à remercier les différents acteurs/rices de ce foirage monumental. En effet, avec le peu de places de parking-vélo disponibles, il semble évident qu'une partie d'entre eux/elles va renoncer à se rendre à vélo au bahut. Ouf, on a sauvé les particules fines !

4 commentaires:

ÈRÈLLE a dit…

Faut pas nuire au petit commerce

Heck Lennon a dit…

Le vélo ne nuit pas au commerce local, au contraire : contrairement aux zotomobilistes, les cyclistes consomment local plutôt que dans les hypermarchés en périphérie.

En plus, sur une seule place de stationnement voiture, on peut mettre dix vélos.

La Tête dans le Guidon a dit…

Vous êtes d'accord, Erèlle manie juste l'ironie en doses massives...

Sébastien Agogué a dit…

je ne sais pas si ça a sa place ici mais bon :
Un cycliste a été percuté par un véhicule, ce vendredi matin vers 7 heures, au carrefour de la rue du Docteur-Guichard et du boulevard Albert-Blanchoin, à la Roseraie à Angers. Il est décédé.

La brigade accidents de la police nationale est à la recherche d'éventuels témoins de l'accident, pour mieux comprendre où se trouvait le cycliste.

Toute personne pouvant aider les enquêteurs est priée de contacter le 02 41 57 52 00.