mardi 21 avril 2015

Chasse à la fourche

 
Cette photo, prise cet après-midi au boulot par mes soins, jouit d'un incroyable pouvoir clivant. Sa vue divise tout simplement l'humanité en deux catégories. Il y a ceux/celles qui s'esclaffent à la vue d'une fourche montée à l'envers et qui imaginent toutes les conséquences que cela implique. Et puis, il y a les autres qui voient un vélo. Point.

C'est à cette seconde partie de mes congénères que je tiens à m'adresser aujourd'hui pour leur apporter la lumière. Cet élément que vous appelez depuis toujours "machin", "truc" ou "bidule" est donc comme vous l'avez subodoré appelé "fourche". Grosso mierdo elle permet de diriger le vélo mais ça vous l'avez déjà expérimenté. Mais, toutes les fourches ne se valent pas. Par exemple, les "fourreaux" (les deux tubes qui maintiennent la roue) sont cintrés de manière à chercher un compromis entre maniabilité, confort, vivacité et tout un tas d'autres vertus possibles mais qui dépassent les qualités du vélo ici en question. Je simplifie un peu et je sais qu'en présentant les choses ainsi je prête le flanc aux extrémistes de la bicyclette qui vont me reprocher d'occulter d'importantes références à la "chasse" et au "déport". Pour une fois, laissons œuvrer dans l'ombre du grand internet ces langues de vipères. A l'heure où j'écris ces mots, je compte simplifier la mécanique au maximum et n'en donner à voir que la substantifique moelle. Pour ce faire, rien de tel que le pouvoir des images (la famille Bouygues en sait quelque chose mais ce n'est pas le propos du jour) et pour vous faire comprendre à quel point une fourche à l'envers me choque, je vous soumet quelques photos qui je l'espère provoquerons chez vous une réaction du même ordre. Une connaissance, protégée par l'anonymat, a bien voulu se prêter au jeu. Je l'en l'en remercie, d'autant plus qu'elle n'en sort pas grandie.Bref. Une fourche à l'envers est aussi inappropriée que ça :
Que ça :
Ou encore ça :
 
J'espère que ma démonstration est assez évocatrice et qu'elle déchire les nuages d'ignorance qui s'amoncellent depuis trop longtemps dans votre esprit. J'entends souvent des plaintes quand à la faiblesse de la culture technique de notre époque. Je crois sincèrement qu'avec un poil de patience et de pédagogie il est possible de faire avancer la science et le goût pour les arts mécaniques. Sans compter que cela permet à certaines personnes d'assouvir leur fantasme d'être la réincarnation d'un pharaon (d'opérette) le temps d'une photo.

Retenez néanmoins que, s'il est socialement assez inadéquat de se promener dans la rue avec des chaussures à l'envers, ou des chaussettes sur les oreilles, ou un caleçon sur la tête ; le cumul des trois reste moins périlleux que de parcourir le même chemin sur un vélo monté avec une fourche à l'envers. CQFD.

1 commentaire:

monique a dit…

Ah ah! Jolis selfies au passage! ;)