lundi 11 novembre 2013

Demi-course

Ce week-end, Libération consacrait une double page au retour en grâce de la bicyclette ancienne. J'ai beaucoup apprécié un passage de l'article où le/la journaliste tente un travail d'explicitation. Le plus simple est de vous laisser lire l'extrait en question :
Je trouve que la rédaction du quotidien va vite en besogne lorsqu'elle considère qu'un demi-course est un vélo presque pro. Tout est dans le presque. Avec cette logique à l'emporte-pièces doit-on considérer qu'un "demi-mort" est un héritage presque touché ? Qu'un "demi-queue" est un piano presque de voyage . Que Demi Moore est une presque actrice ?

Devant tant de méconnaissance, je me permet donc de proposer une définition à la rédaction de Libération. Définition qui a défaut d'être exacte recouvre au moins une certaine réalité.

Demi-course : Vélo à l'aide duquel, il est possible de faire presque toutes ses courses, à la notable exception des packs de lait, d'eau et autres denrées encombrantes, d'où le "demi".
Ex : Juché sur son demi-course, Ginocchio revenait du Super U. Chargé comme une mule, il pestait à l'idée de devoir refaire le trajet en sens inverse pour revenir acheter le papier-cul indispensable à son hygiène quotidienne. Marc Lévy

Pour finir, il faut s'être fait dépasser une fois, en plein effort, par un congénère en vélo de course pour comprendre dans sa chair qu'un demi course ne pourra jamais prétendre, ne serait-ce que "presque", à l'égaler en performance.


extrait de : Libération, Les vieilles bécanes se remettent en selle, samedi 9 et dimanche 10 novembre 2013.

3 commentaires:

monique a dit…

Haha, et Demis Roussos, il est presque quoi? chanteur? beau? ...

La Tête dans le Guidon a dit…

Presque imberbe !

Rita a dit…

Parfait !!! ^^