mardi 23 octobre 2012

Crétins en chaine

Voilà les photos de ce qu'il reste d'un boitier de pédalier qui m'a donné du fil à retordre. Un bel exemple qui tend à prouver qu'en certaines occasions l'industrie du cycle fait preuve d'une belle crétinerie en chaine.

Je m'explique :

-Quel crétin chez un des plus grands manufacturiers de pièces de vélos a eu l'idée de faire des boitiers de pédalier avec des cuvettes de serrage en plastique ?

-Ensuite, quel crétin du même bureau d'étude s'est abstenu de simplement lui dire : "Mais, t'es un vrai crétin ! Comment veux-tu que du plastoque supporte les intempéries ? Et puis, le moindre outil va les faire péter ! Merde, on fait des pièces de vélo, pas des jouets de fête foraine !"

-Toujours plus fort, quel crétin chez le plus grand vendeur de cycles en France a eu l'idée de monter des vélos avec ces même boitiers, probablement dans le but de gratter deux, peut-être trois misérables euros par rapport à un boitier avec des cuvettes en alu ?

-En fin de chaine, pouvez-vous m'expliquer pourquoi je suis assez crétin pour dire des trucs du genre : "Ben, ça va être l'enfer à réparer mais je veux bien essayer..." Et de passer deux heures avec pour outils, burin, marteau et autres objets de grands finasseurs. Au final, je suis content d'avoir réussi mais il y a vraiment des fois ou je devrais fermer ma gueule ou alors, directement me rouler à poil dans les orties. Je suis vraiment le roi pour me punir tout seul.

2 commentaires:

Maurice Henri a dit…

Sans parler de la facture à présenter, qui va être rigolote... :-/

Badaf KS a dit…

"ou alors, directement me rouler à poil dans les orties"
après une bonne session de mini vélo sur home trainer, ça peut pas faire de mal