mercredi 28 mars 2012

Sécurité avant tout


Le voile se lève enfin sur le mystère du poupon ravi ! Personne n'a trouvé !

Cette affiche fait partie de mes toutes préférées en matière de "réclame" pour les cycles. Elle date de la première décennie du XXème siècle et son auteur se nomme Philippe Chappelier. Elle mesure 1,58 sur 2 m. Voilà pour ce qui est du pedigree.

On a là une scène de genre de l'époque. Un fier soldat avec son pantalon rouge est surpris en pleine séance de drague d'une nourrice qui fait prendre l'air au marmot dont elle a la charge. On peut même plutôt dire qu'elle aère le marmot comme on aère un tapis (les coups de balai pour chasser la poussière en moins). Il ne peut naître qu'un solide enfant de l'union d'un soldat fringuant et d'une nounou gironde. L'avenir de la France éternelle est assurée (ne pas oublier de déclamer ce genre de phrase avec une voix chevrotante) ! Le côté propagande nataliste ferait sourire si cette affiche n'était pas placardée juste avant la Grande Guerre qui fauchera probablement le fier-à-bras...

Le pompon, revient évidemment au gamin installé comme le sac de couchage d'un Hell's Angels sur sa Harley. Quelle vigueur dans ses petits bras ! Quelle musculature des cervicales ! Rien ne pourra effacer le sourire qui inonde son visage benêt. Tu m'étonnes qu'il peut être heureux le veinard : vous en connaissez beaucoup des baby-sitters qui transbahutent les chiards en pignon fixe sans frein ? Les parents doivent être de vrais hippies.

3 commentaires:

brice. a dit…

HAHAHAHA !!i

monique a dit…

J'aimerais proposer une autre interprétation de cette affiche:
le petit Monsieur moustachu s'est fait doubler dans le virage par cette sauvage, il la poursuit en vue de lui coller une claque (regardez son bras, franchement...) et elle, elle file à toute allure et elle s'en fout parce que son bébé va lui servir d'airbag en cas de collision. Bref, c'est n'importe quoi cette affiche; Monsieur Chappelier a un bon dealer.
En tout cas, belle découverte!

La Tête dans le Guidon a dit…

Interprétation assez tentante Dr. Watson !